lundi 28 août 2017

Dans la vallée du Haut Breda

Changeons d'atmosphère... Direction Allevard et la vallée du Haut Breda !


Bon, vous allez finir par croire que le temps est toujours maussade en Isère, mais non non, je vous jure ! Il fait beau... quand on est au boulot^^


Enfin, tant pis, Mom est dans les parages, et on ne va pas rester dans le canap' à tricoter (quoi que...)


On reprend donc les bonnes vieilles habitudes : méga saute-village isérois au programme !



Pour ce premier jour, je décide de lui faire découvrir une vallée un peu perdue au nord de Grenoble, que j'aime beaucoup.


Après quelques pauses street-art et paysages, la route s'arrête à Fond de France ! Pour vous mettre dans l'ambiance, je vous propose d'écouter ce podcast de l'émission "Il existe un endroit" sur France Inter.


Petit hameau recouvert de brume, et point de départ de nombreuses randonnées, été comme hiver, de la plus sportive à la plus contemplative. Il parait même que là-haut, on dort dans des igloos ;-)


On reviendra prendre le temps d'écouter les sentiers sonores, proposés par la radio locale,




mais ce jour, on prendra simplement le temps d'observer les merveilles de la nature.



et de se sentir toutes petites sous la cascade du Pissou !


On découvre la délicate parisette à quatre feuilles,


une bonne dose de chlorophylle,


et quelques rayons de soleil volés,






Encore une belle réussite, chaleureuse et accueillante,



jusqu'au "panard WC", des toilettes sèches grand luxe !



Mais le ciel peine à se dégager, nous ne poursuivrons pas plus haut.


On se gorge de vert le temps de la descente,


avant de retrouver la civilisation,




toute relative dans les parages !





petit crochet par le site de la Forge des Moulins, magnifiquement mis en valeur,



et arrêt rafraichissements à Allevard-les-Bains,




cité balnéaire au charme désuet,




Le temps se lève enfin, reprenons de la hauteur avant de rentrer en ville !






Un petit tour à Theys, et le périple du jour s'achève !

jeudi 17 août 2017

Le Lot et la Laine (et les chats, et les tracteurs) - La suite !


Le lendemain matin, alors que les plus acharnées se rendent dès potron-minet au festival, les marmottes font la grasse mat' et les curieuses vont se dégourdir les jambes au village voisin.


Cabrerets, petit village typique du Lot, accroché à la falaise de Rochecourbe,


et traversé par le Célé.






Nous monterons jusqu'au château,




et son petit jardin des merveilles.




Un petit tour par la boulangerie pour découvrir la spécialité du coin : le pastis. Imaginez une pâte feuilletée ultra fine, fourrée aux pommes et imbibée de sucre et de rhum... Nos papilles s'en souviennent encore ;-)

Si vous passez par Cabrerets, ne manquez pas non plus leur pavé "Pech Merle", débordant de brisures de noix, un régal ! 


Mais il est grand temps de rejoindre les copines au festival,


On en profite pour découvrir un peu plus les à-côtés,



Mais sans perdre de vue le thème du weekend !


Une petite visite de l'écomusée,


et sa collection de tracteurs.







Je sais pas vous, mais moi je leur trouve un charme fou à ces vieux tacots pleins de rouille !



On continue aussi de collectionner les coups de cœur côté tricot, et notamment ce magnifique châle "Cloudstratum" de Christelle Nihoul, qui finira très probablement sur mes aiguilles (avant de réchauffer mes épaules)


Et puis on se laisserait bien tenter par le filage après avoir vu les pros à l’œuvre. Le fuseau d'Elisala me fait de l'oeil...


et grâce à la générosité et la patience des tricopines, je rejoins officiellement le gang des fileuses :-)


Pendant ce temps-là, ça feutre sec ! Qui a dit que les arts du fil n'étaient pas sportifs ?


Mais déjà les derniers rayons du soleil caressent le Jard'Incroyable,


tout le monde est bien fatigué,

(je me demande encore comment j'ai réussi à ne pas craquer et en ramener un dans ma poche...)


Et un dernier festin au camping nous attend avant les au-revoirs. À dans 2 ans, le Lot et la Laine !